Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Pro League: «Le Sporting d’Anderlecht est paré», selon Philippe Albert

Philippe Albert a donné son ressenti sur l’effectif anderlechtois suite au mercato estival.

Temps de lecture: 3 min

Anderlecht a clôturé son mercato vendredi avec l’arrivée du défenseur gambien Bubacarr Sanneh en provenance de Midtjylland, au Danemark. Une arrivée qui ponctue un été mouvementé puisque de nombreux nouveaux joueurs ont débarqué au Parc Astrid durant ce mercato estival. Luc Devroe, le manager anderlechtois, avait pour mission de renforcer tous les secteurs de jeu à commencer par la défense. Entre les perches, Thomas Didillon est arrivé de Metz pour remplacer Sels dont le prêt n’a pas été prolongé. La défense était donc le plus gros chantier pour Devroe suite aux départs de Deschacht, Kara ou encore Spajic. Le Sporting a donc jeté son dévolu sur Elias Cobbaut, Antonio Milic, Ognjen Vranjes, Bubacarr Sanneh et James Lawrence sans oublier l’éclosion du jeune Sebastiaan Bornauw.

Du bricolage pour « HVH »

Ce dimanche face à l’Antwerp, Hein Vanhaezebrouck devra pourtant déjà bricoler suite aux absences de Vranjes, suspendu pour 3 matches, et de Bornauw, blessé. «  Il fallait du neuf après tous les départs dans le secteur défensif et Sanneh a l’air d’être un bon joueur. Ils sont quatre pour trois places et il faudra voir quand les matches vont s’enchaîner. Il ne faudrait pas qu’un défenseur soit blessé pour une longue durée, surtout Vranjes qui est très bon depuis le début de saison. Dans ce cas, il faudrait lancer des jeunes et on ne sait pas ce que cela peut donner  », explique notre consultant Philippe Albert.

Dans l’entrejeu, les Bruxellois ont réalisé un coup de maître en prolongeant Adrien Trebel, pourtant annoncé sur le départ, jusqu’en 2023. Sans oublier la venue de Makarenko de Courtrai et Sven Kums qui est toujours en convalescence. « La prolongation de Trebel est une excellente chose mais dans le football actuel, une prolongation de contrat ne veut pas dire grand-chose. Cela offre cependant une sécurité au club. La venue de Makarenko apporte de la concurrence mais, comme pour la défense, il faudrait éviter une absence de longue durée  », poursuit Philippe Albert.

Sur le plan offensif, Luc Devroe n’a pas chômé non plus avec les arrivées d’Ivan Santini, Landry Dimata, Zakaria Bakkali et Knowledge Musona. Luka Adzic et Kristal Abazaj, également arrivés cet été, doivent d’abord s’acclimater à la Belgique. « Les Bruxellois sont parfaitement parés en attaque. Je ne pense pas que le recrutement d’un attaquant supplémentaire soit nécessaire. Santini n’est presque jamais blessé et il faudra faire attention avec Dimata. Il y a encore quelques jeunes derrière comme Amuzu qui peuvent dépanner en cas de pépin. »

Pour Philippe Albert, le RSCA est bien équipé pour partir à la conquête d’un 35e titre. « L’équipe est bien balancée avec un mélange de jeunesse et d’expérience. Je pense que l’équipe tournera bien quand les joueurs auront assimilé le système de Vanhaezebrouck. Ils sont bien partis pour réaliser un bon championnat. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb