Centre fermé 127 bis: «Une situation inhumaine», selon le commissaire aux droits de l’enfant

Le commissaire aux droits de l’enfant, Bruno Vanobbergen, a rendu visite aux membres de la famille serbe enfermés au centre 127 bis en attendant leur expulsion, rapport la RTBF. Bruno Vanobbergen s’est dit indigné, après cette visite. Selon lui, les enfants enfermés dans le centre, âgés de 1 à 6 ans, présentent d’importants problèmes psychologiques.

Interrogé par la RTBF, le commissaire aux droits de l’enfant explique que ces enfants serbes ont « peur de l’avenir, peur d’être envoyés dans un pays où ils ne connaissent rien ni personne, et dont ils ne parlent même pas la langue ». Selon lui, la fille la plus âgée (6 ans), « est en proie à des angoisses de morts, notamment par rapport à leur arrestation par la police ».

Cette famille serbe qui compte quatre enfants a été déboutée de toutes les procédures en vue d’obtenir un titre de séjour et est en séjour illégal depuis 2013. L’annonce de l’enfermement des enfants, mi-août, avait suscité une forte mobilisation. La famille a depuis fait appel, qui a rejeté.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous