Accueil La Une Monde

L’ONU dénonce la détention d’«un million» de Ouïghours

Le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale vient de rendre son rapport sur la Chine. Un souci majeur : le sort des Ouïghours, une minorité musulmane vivant dans le Xinjiang, massivement harcelés et enfermés dans des camps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Des camps de « rééducation » dans lesquels de très nombreux Ouïghours – des dizaines de milliers voire un milllion- sont enfermés, sans lien avec l’extérieur et pour de longues périodes, sans avoir été inculpés ni condamnés. Un sérieux risque de torture ou de mauvais traitement pour ceux qui protestent de façon pacifique. Un système de surveillance de masse disproportionné -scan des téléphones, confiscation des documents de voyage, récolte obligatoire de données biométriques- ciblant ces mêmes Ouïghours. Les constatations que viennent de publier les experts en droits humains du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale dans leur rapport consacré à la Chine sont accablantes.

1 Qui sont les Ouïghours ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs