Accueil Monde

Trump coupe les vivres de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens

D’un trait de plume, le président américain a mis fin au financement américain de l’Unrwa, qui s’occupe des réfugiés palestiniens depuis 1950. Comme dans d’autres dossiers, Donald Trump épouse ici les thèses de l’Israélien Netanyahou.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Expédié à la Trump. Le financement américain de l’agence de l’ONU spécialisée dans l’aide aux réfugiés palestiniens est entièrement passé à la trappe vendredi dernier, d’un seul trait de plume du fantasque locataire de la Maison-Blanche. Ce financement, quelque 350 millions de dollars par an, soit tout de même près de 30 % du budget de l’agence, était le plus élevé de tous. Plus du double de celui de l’Union européenne. L’Unrwa, dont l’existence même est attaquée par Israël depuis longtemps, par les Etats-Unis désormais, subit ainsi un choc majeur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs