Accueil Économie Mobilité

Rachat de parts de Brussels Airport: des candidats étrangers courtisent les investisseurs belges

Le fonds de pension canadien Omers cherche des partenaires minoritaires belges pour investir dans Brussels Airport. Il a chargé la banque Degroof d’approcher Ethias et d’autres investisseurs potentiels.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les travaux d’approches pour la revente d’une part substantielle de Brussels Airport ont commencé. Avec la volonté de réussir l’atterrissage dans un délai de quelques mois, probablement au printemps 2019. Selon notre confrère de De Tijd, outre plusieurs marques d’intérêt d’investisseurs étrangers, la Flandre s’intéresse, elle aussi, au dossier via PMV, sa société de participations. Un intérêt très embryonnaire, à ce stade. En revanche, une chose semble assurée : certains investisseurs étrangers sont persuadés qu’il faudra s’associer à des entreprises belges pour emporter le morceau. Ethias est approché depuis une quinzaine de jours. Comme, vraisemblablement, AG et Belfius.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs