Accueil Belgique Politique

Elio Di Rupo au «Soir»: «Mon choix? La coalition du progrès: PS, Ecolo et Défi»

Elio Di Rupo quitte le ton policé et prudent qu’il affectionne d’ordinaire. Le MR veut l’exclure des majorités fédérale et wallonne ? Il réplique : sa coalition préférée ne comprend pas non plus les libéraux, mais Ecolo et Défi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Mons, vendredi, 13 heures : Elio Di Rupo donne le coup d’envoi de la campagne socialiste en vue des communales d’octobre 2018 et des législatives de mai 2019. Et ça décoiffe. Il se sent attaqué ? Il réplique. Version rouge vif. N’hésitant pas à épingler les « mensonges » de la suédoise.

Le MR se positionne clairement pour la poursuite des majorités actuelles : suédoise au fédéral, avec le CDH en Wallonie. C’est net. Vous avez aussi une coalition préférée ?

Bien sûr. C’est la coalition du progrès, avec le PS, Ecolo et Défi.

A tous les niveaux ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, lundi 3 septembre 2018, 15:27

    Avec toutes les casseroles que traînent le P$ depuis de 60 ans, il y est pour beaucoup dans le " populisme " et le dégoût de la politique !

  • Posté par Dominique Byloos, lundi 3 septembre 2018, 13:44

    D'une manière générale, les partis francophones sont d'une tristesse absolue. Ils nous mentent tous. Il n'y a aucune honnêteté. Quand un homme politique va il reconnaitre une erreur ? Nous en sommes réduits à voter pour le moins mauvais, le moins pire. Quand aurons-nous un parti avec un projet vraiment porteur ? Un projet fait pour le bien des gens ?

  • Posté par Etienne Koch, lundi 3 septembre 2018, 11:32

    Pénible plaidoirie, monsieur Di Rupo.4 jours semaine, sans perte de salaire….Vous avez la mémoire courte, monsieur .Un bel exemple, parmi d'autres , que vous avez probablement oublié: Les A.C.E.C,( Ateliers de constructions électrique de Charleroi): revendication socialo-communiste des années 80 : 36h semaine payées 40...16 semaines de grève et une perte financière irrécupérable .Voyez ce qu'il en reste et tentez de comptez les emplois directs et indirects perdus. Combien d'autres fleurons de l'industrie belge avez-vous l'intention de détruire avec vos alliés de la FGTB.?

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 3 septembre 2018, 10:00

    Terminez la gare, sauvez Mons et puis après on verra

  • Posté par Roosemont Charles, lundi 3 septembre 2018, 9:48

    Heureusement, il y a Findus!!Enfin,Elio.L'homme du progrès.Qui a la stature du rassembleur. rassembleur des citoyens, ceux qui votent pour le PS, Ecolo et Défi.Le renouveau:ça fait combien d'années que lui est aux manettes du PS avec son nouveau copain Olivier, un autre bourgmestre et président de parti depuis 19 ans .C'est clair que les autres qui parlent et travaillent avec la NVA :beurk ,ces collègues flamands qui rassemblent seulement 3 flamands sur 10 soit hop là: 2 Belges sur10. Elio devra se contenter de la moitié avec son 25% des Wallons et 15% des Bruxellois.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs