Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Quand Marc Coucke balance entre le cœur et la raison, le court et le long terme

Le premier mercato du duo Devroe-Coucke montre des signes d’ambition sans pour autant verser dans la folie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ceux qui craignaient que Marc Coucke ne prenne pas la mesure de la grandeur d’Anderlecht en rachetant le club bruxellois et duplique sa politique ostendaise au plus titré des cercles belges peuvent désormais être rassurés. Ceux qui avaient prédit une politique d’austérité après les premiers propos du nouveau propriétaire qui insistait sur la réduction des coûts, Coucke devant rentabiliser un investissement élevé, peuvent revoir leur jugement. Le mercato du Sporting a démontré que le fondateur d’Omega Pharma comptait bien pérenniser le succès, voire donner un souffle encore plus ambitieux à un club qui n’en a pourtant jamais manqué. En transférant 14 joueurs et en s’en séparant de 16, la nouvelle direction a voulu se doter d’un visage bien à elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs