Accueil Opinions Éditos

Chaque moment, chaque jour, chaque choix est un test

Alors que ce dimanche la dépouille du sénateur John McCain effectuait son dernier voyage, l’hommage qui lui a été rendu a été l’occasion d’opposer la raison aux manipulations de l’actuel occupant de la maison blanche.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Notre vie politique, notre vie et notre prise de parole publique peuvent paraître petites, mesquines et méchantes, porteuses d’insultes et de suffisance. C’est une politique qui se prétend ferme et courageuse mais qui est basée sur la peur. Il y a des principes qui transcendent les politiques, il y a des valeurs qui transcendent les partis. John McCain nous a rappelé le devoir de se lever pour ces principes et ces valeurs.  »

«  John McCain a combattu des politiques et des pratiques qu’il estimait indignes de notre pays. Il disait : “Nous valons mieux que ça. L’Amérique vaut mieux que cela”. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Burniat Walter, lundi 3 septembre 2018, 15:59

    Hulot n'aurait pas mieux dit qu'Hemingway. Et Barak Obama, comme d'autres Présidents charismatiques des USA n'aura pas pu, comme vous l'écrivez communiquer avec "les gens d'en bas" lors de son - lors de leur"règne" éphémère. La question, hélas fondamentale est celle-ci: les citoyens des Etats-Unis d'Amérique vivent-ils dans un Etat démocratique? A l'émergence inquiétante des populistes européens, nous pouvons craindre pour les nôtres. Et la référence aux années 1930 est pertinente: Chemnitz en RDA. Contagion hongroise, polonaise, autrichienne, italienne... J'admire votre plume, Madame et partage vos convictions. Le Soir est un Journal courageux.

  • Posté par Serge Vandeput, lundi 3 septembre 2018, 17:32

    "Si le peuple peut paraître sourd aujourd’hui au rappel des idéaux et des sacrifices faits par les générations précédentes pour les défendre, se taire et ne rien faire serait plus coupable encore". Je ne crois pas que nos ancêtres ont donné leurs vies pour sauver notre civilisation, pour aujourd'hui la remettre aux mains de l'islam sans la moindre résistance. .

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 3 septembre 2018, 9:06

    Et ce brillant édito est de qui ?

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 3 septembre 2018, 17:38

    Merci pour la réponse.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs