Rentrée scolaire: des cantines gratuites dans 78 écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles

©Coralie Cardon
©Coralie Cardon

Au printemps dernier, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé un projet pilote consistant à offrir 650.000 repas par an dans 78 écoles maternelles, tous réseaux confondus, pour un budget de deux millions d’euros. Lundi, pour la rentrée scolaire, le ministre-président a visité trois écoles tournaisiennes qui ont adhéré à ce projet pilote porté par la ministre de l’Égalité des chances, Isabelle Simonis (PS).

L’école Arthur Haulot a été la seule des vingt-cinq écoles communales retenue dans ce projet. «J’ai longtemps hésité à inscrire Tournai dans ce projet mais j’ai estimé que c’était une opportunité. J’ai proposé cinq écoles et c’est l’école Arthur Haulot qui a été choisie», explique l’échevin de l’Enseignement, Philippe Robert (PS).

Un choix judicieux car cette école accueille des enfants issus de familles qui vivent dans la précarité et des enfants issus de l’immigration. «Nous avons accepté des repas sans porc mais pas du halal», précise l’échevin qui ajoute que la ville a investi plus de 600.000 euros dans la rénovation de toutes les cantines scolaires du réseau communal, sous conseil de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Le but de ce projet pilote est donc d’aider les familles qui n’ont pas forcément les moyens de financer les repas complets de leurs enfants mais aussi de permettre aux enfants de goûter à toutes sortes d’aliments issus du circuit court et bio. L’opération est à la fois sanitaire et économique.

Pendant l’année scolaire, ce sont 650.000 repas gratuits qui seront servis dans 78 écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sur les bateaux munis d’une grue pour remonter les cordes, ce sont environ deux tonnes de moules par heure qui sont pêchées à partir de la fin du mois de mai.

    C’est déjà la saison des moules

  2. Binche, Estinnes et Morlanwelz rejoignent la toute nouvelle circonscription de Soignies-La Louvière.

    Elections 2019: les curieux comptes électoraux du SPF Intérieur

  3. La campagne du Belang vise principalement les jeunes.

    Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Petits partis: entrer en politique pour la changer, au risque que celle-ci vous change

    La démocratie est le pire des systèmes, à l’exception de tous les autres ». La citation de Winston Churchill est largement partagée au sein des listes citoyennes. Notre parlementarisme est devenu une particratie, sous le contrôle de coupoles présidentielles qui, souvent, décident au nom d’intérêts partisans ou de logique à court terme.

    Le désir de changement est profond, tant le système actuel semble en crise. Et c’est ce pas que franchit un nombre croissant de citoyens, décidés à « entrer...

    Lire la suite