Rentrée scolaire: les cours particuliers peuvent aussi être exonérés d’impôts

Rentrée scolaire: les cours particuliers peuvent aussi être exonérés d’impôts

Donner des cours particuliers peut aussi se faire via le nouveau régime des activités complémentaires exonérées d’impôts, a fait remarquer la ministre des Affaires sociales Maggie De Block à l’occasion de la rentrée scolaire.

Le 15 juillet dernier est entrée en vigueur, au terme d’une longue bataille politique, la loi sur le travail associatif, le service de citoyen à citoyen et l’économie collaborative, mieux connue sous le vocable des «500 euros défiscalisés».

Parmi les possibilités ouvertes, le nouveau régime permet aux parents et aux élèves qui cherchent de l’accompagnement extrascolaire pendant l’année de trouver des personnes pour assurer un tel accompagnement.

Jusqu’ici, «c’était assez laborieux car cette activité était fortement taxée et les charges administratives, très lourdes. De ce fait, bon nombre de personnes s’abstenaient et d’autres donnaient des cours particuliers au noir», rappelle Maggie De Block dans un communiqué.

Donner des cours particuliers peut à présent se faire de manière officielle, non taxée et sans charge administrative excessive. Les revenus provenant de ces cours particuliers peuvent être déclarés grâce à une application en ligne (sur www.activitescomplementaires.be). Les revenus complémentaires inférieurs à 6.130 euros par an sont exonérés de charges.

Depuis l’introduction de cette mesure, 24 citoyens ont déjà déclaré donner des cours particuliers. A ce jour, il s’agit du 3e type de prestations le plus populaire que les citoyens se rendent dans le cadre de ce nouveau régime, selon le communiqué.

Outre les cours particuliers, d’autres activités utiles durant l’année scolaire figurent sur la liste des activités autorisées qui sont considérées comme des «services de citoyen à citoyen», comme l’accueil pendant et en dehors des heures scolaires, aller déposer et chercher les enfants à l’école, accompagner les enfants pendant les excursions scolaires, assurer des activités dans le cadre du comité ou de l’association des parents d’élèves, effectuer de petits travaux de rafraîchissement, ou des travaux occasionnels, de l’école ou de la cour de récréation.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite