Accueil Société Enseignement

L’école et l’auto, un ménage où l’air est souvent vicié

La Région bruxelloise veut accroître le nombre de rues scolaires préservées des voitures aux heures de pointe. La balle dans le camp des communes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Ce n’est pas seulement la qualité pédagogique qui se trouve au centre de l’attention à l’occasion de la rentrée scolaire. De plus en plus, parents et enseignants s’interrogent et s’inquiètent de la qualité de l’air aux abords des écoles. Chaque matin et chaque soir, la noria d’automobiles venant rechercher les enfants dégrade profondément l’atmosphère et accroît leur insécurité. Alimentés par les mesures de pollution et survoltés par une étude de Greenpeace révélant, dans un panel de 222 écoles du pays, des concentrations très élevées de polluants, des groupes de parents se sont mobilisés pour demander que l’on interdise les automobiles dans les rues où se trouvent les établissements scolaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Siemssen Rinnert, mardi 4 septembre 2018, 19:44

    On ait limitee la circulation des voitures aupres des ecoles.

  • Posté par stals jean, mardi 4 septembre 2018, 10:43

    Bon nombre de parents, et de grand-parents bien entendu s'ils le pouvaient entreraient carrément dans l'école aussi bien pour déposer que pour reprendre leur progéniture...Ce comportement devenu la norme est d'un tel surréalisme que cela donne à penser que 80% des jeunes "humains" qui fréquentent un quelconque établissements scolaires,de la maternelle à l'université sont des handicapés du côté des jambes ce qui les empêche gravement de marcher plus de 10 mètres à partir de l'entrée de l'école...Et cette remarque à peine exagérée, et souvent pas exagérée du tout, est valable absolument partout depuis les plus grandes villes et communes jusqu'au plus petits villages...Véritable phénomène de civilisation que ces carrousels de véhicules par centaines de mille dans lesquelles s'engouffrent ces générations de futur obèses en puissance qui quelques minutes plus tard se jetteront sur leur smartphones, leurs tablettes, leurs jeux vidéo, leurs TV du fond de leurs canapés...

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs