Delon, Binoche, Aznavour et Patti Smith… 200 personnalités lancent un appel pour la planète

©Pexels
©Pexels

Pedro Almodovar, Alain Delon, Patti Smith, Catherine Deneuve, Charles Aznavour Sylvie Guillem, Anish Kapoor… Deux cents personnalités du monde des arts, du spectacle et de la science lancent lundi un cri d’urgence pour sauver la planète, «  plus grand défi de l’histoire de l’humanité ».

Dans une tribune publiée par Le Monde, répondant à un appel de l’actrice Juliette Binoche et de l’astrophysicien Aurélien Barrau lancé «  quelques jours après la démission de Nicolas Hulot », ces artistes, journalistes, écrivains, photographes, scientifiques estiment qu’il «  est temps d’être sérieux ».

«  Nous vivons un cataclysme planétaire », rappellent les signataires, avec le changement climatique et la réduction de la biodiversité à travers la planète. «  Il est trop tard pour que rien ne se soit passé : l’effondrement est en cours », soulignent-ils. «  Mais il n’est pas trop tard pour éviter le pire. »

« Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité »

«  Face au plus grand défi de l’histoire de l’humanité, le pouvoir politique doit agir fermement et immédiatement », exigent-ils.

«  Nous considérons qu’un gouvernement qui ne ferait pas du sauvetage de ce qui peut encore l’être son objectif premier et revendiqué ne saurait être pris au sérieux », avertissent-ils, alors qu’est attendu le nom du successeur de Nicolas Hulot d’ici mardi. «  Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront. »

De nombreux acteurs et actrices ont signé cet appel – Isabelle Adjani, Emmanuelle Béart, Isabelle Hupert, Isabella Rossellini, Romain Duris ou encore Jude Law –, mais aussi des réalisateurs et des metteurs en scène, comme Olivier Assayas, Ivo Van Hove, Claire Denis, Wim Wenders, David Cronenberg… La chanteuse Marianne Faithfull est aussi signataire, tout comme l’artiste Sophie Calle, l’écrivain Emmanuel Carrère, ou encore le mathématicien Mikhaïl Gromov.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©EPA

    Crise gouvernementale: l’orange bleue attendue au tournant au Parlement

  2. belgaimage-142946510-full

    Carte blanche: face à la crise gouvernementale, un indispensable vote de confiance

  3. Donald Trump atteint ces jours-ci des sommets de fébrilité. Signe d’une fragilité face à tous ses détracteurs.

    Donald Trump, plus dure sera la chute?

Chroniques
  • Gilets jaunes: c’est la faute à Rousseau

    Les gilets jaunes forment un phénomène inédit, typiquement contemporain. Ce phénomène possède plusieurs couches de signification, qui ne sont pas seulement politiques et sociales : on pourrait également l’aborder sous l’angle de l’individualisme qui travaille notre société. Mais on peut aussi y voir un écho de voix plus anciennes, en particulier celle de Rousseau. Les gilets jaunes rejouent à leur manière le Contrat social, ce qui n’est pas un hasard puisque Rousseau, théoricien radical de la démocratie, était aussi un grand individualiste.

    Tout commence par une redécouverte, celle de la faille du système représentatif, formulée par Rousseau dans des termes cinglants à l’encontre du prototype de la démocratie parlementaire : «  Le peuple anglais pense être libre, il se trompe fort ; il ne l’est que durant l’élection des membres du Parlement : sitôt qu’ils sont élus, il est esclave, il n’est rien. Dans les courts moments de sa liberté, l’usage qu’il en fait mérite bien qu’il la perde.  »...

    Lire la suite

  • Crise gouvernementale: y en a encore, je vous en remets?

    La crise politique belge n’en finit plus de continuer, elle est incompréhensible, surréaliste et dangereuse. Ce n’est pas que les citoyens soient en colère, c’est peut-être pire : ils ont décroché, ils ne suivent plus. Ils laissent le paquebot des « gouvernement, demi-gouvernement, gouvernement minoritaire, gouvernement en affaires courantes, gouvernement suédois, gouvernement orange bleue, gouvernement légitime, gouvernement non démocratique… » voguer dans ce monde désormais parallèle, cette bulle qui s’appelle la « ...

    Lire la suite