Accueil Économie

Grève à la SNCB: la direction veut passer en force

La réunion de concertation de ce lundi était un coup dans l’eau. La direction semble avoir l’appui du gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La direction de la SNCB a décidé de faire passer en force les mesures sociales qu’elle estime nécessaires pour améliorer la productivité des cheminots. La réunion de concertation organisée lundi après midi après le dépôt du lourd préavis de grève par les deux principales organisations syndicales (CGSP Cheminots et CSC Transcom) n’a rien donné. Aucun des participants n’a modifié sa position.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs