Accueil Culture Arts plastiques

Mons dans le ventre du «Dragon de Knokke»

La maquette du « Dragon de Knokke » sera au cœur de la rétrospective Niki de Saint Phalle à Mons. Elle témoigne de l’importance de la Belgique et du mécène Roger Nellens dans l’émergence du talent de l’enchanteresse des « Nanas ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 6 min

A l’été 1968, l’artiste et mécène belge Roger Nellens découvre la Nana Dream House de Niki de Saint Phalle. Cette Nana est une sculpture habitée dans laquelle le public est invité à pénétrer. Sa vision inspire Roger Nellens et lui donne l’envie de commander une œuvre originale à Niki de Saint Phalle. La plasticienne franco-américaine va imaginer dans son jardin de Knokke-le-Zoute un dragon multicolore de 25 mètres de long et 6 mètres de haut. Cinquante ans plus tard, c’est un monument classé, dont la maquette sera exposée à Mons dans le cadre de la grande rétrospective Niki de Saint Phalle, ici tout est possible. Roger Nellens nous en a confié la genèse dans le ventre même du Dragon de Knokke .

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs