Accueil Économie Entreprises

Max Jadot (BNP Paribas Fortis): «Nous optons pour la prudence en matière de crédits immobiliers»

Sur les six premiers mois de l’année, BNP Paribas Fortis a « signé » moins de crédits immobiliers qu’à l’accoutumée. Son patron, Max Jadot, préfère une gestion prudente à plus de croissance sur ce segment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Max Jadot est ce genre de patron que l’on entend rarement. Qui se cantonne à son activité de CEO de la première banque de pays, plutôt que de commenter l’actualité. Sur la guerre à laquelle se livrent les banques belges autour des crédits hypothécaires et les risques qui en découlent, il était pourtant le premier à alerter le grand public. Les chiffres présentés à ce niveau pour les six premiers mois de l’année par BNP Paribas Fortis confirment ses précédentes déclarations.

Vous êtes leader du marché et pourtant, au premier semestre, la croissance des prêts immobiliers aux particuliers est moins élevée qu’à l’accoutumée. Une démarche volontaire ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Leurart Jean, mercredi 5 septembre 2018, 12:17

    Bnp a bien roulé les actionnaires de Fortis ainsi que le gouvernement belge de l'époque qui était dirigé par quelqu'un qui n'était pas à la hauteur.

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs