Accueil Sciences et santé

L’Europe participera au projet de station spatiale lunaire

Thales Alenia Space et l’Agence spatiale européenne prennent part au projet international de construction d’une station spatiale en orbite de la Lune. Cette contribution prendra la forme de deux modules qui se grefferont à la future station spatiale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le consortium franco-italien Thales Alenia Space a annoncé avoir signé des contrats avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Le consortium mènera les phases d’études de deux éléments du projet international LOP-G (Lunar Orbital Platform – Gateway). En clair, l’Europe fait un pas de plus dans la conquête spatiale en prenant part à la construction d’une station qui tournera autour de la lune. Outre l’Europe, le projet réunit la Russie, les États-Unis, le Japon et le Canada. Ces pays sont les actuels partenaires de la Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la terre. L’objectif du projet LOP-G est, dans un premier temps, de continuer les recherches et avoir un accès plus facile au sol lunaire. Dans un second temps, cette base pourrait bien être l’étape intermédiaire pour les voyages vers mars.

ESPRIT et I-HAB : les deux modules

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs