Accueil Société

Malaise chez les professeurs du supérieur

Les professeurs des hautes écoles tirent la sonnette d’alarme : après plusieurs réformes, ils se sentent surchargés. Un malaise grandissant dans le secteur.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Comparés à leurs confrères de l’enseignement fondamental et secondaire, ils sont plutôt discrets, les professeurs des hautes écoles. Du genre à bosser en passant à travers les aléas des réformes successives.

Ils sont plutôt discrets mais ils pourraient ne plus le rester très longtemps.

La CSC-enseignement non obligatoire reprend à son compte un malaise grandissant dans le secteur. « Leurs conditions de travail ont été sensiblement modifiées ces dernières années, tant en termes de volume qu’en termes d’organisation », explique Anne-Francoise Vangansbergt, secrétaire communautaire à la CSC. De quoi motiver l’organisation d’un mouvement autour d’une « heure de résistance » dans les hautes écoles ces prochains jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs