Accueil Monde Afrique

Britanniques décédés dans un hôtel en Egypte: des «niveaux élevés» de E. Coli détectés

Leur décès reste cependant « inexpliqué ».

Temps de lecture: 2 min

Des «niveaux élevés» de la bactérie Escherichia Coli ont été découverts dans l’hôtel de Hurghada (Egypte) où un couple de Britanniques a trouvé la mort, a annoncé mercredi le voyagiste Thomas Cook, précisant que leur décès reste «toujours inexpliqué».

John et Susan Cooper, un couple de touristes, sont morts le 21 août au Steigenberger Aqua Magic Hotel d’Hurghada, une station balnéaire sur les rives de la mer Rouge. Ces décès, intervenus de manière «suspecte» selon leur fille, avaient poussé Thomas Cook à ordonner l’évacuation de tous ses clients de cet établissement haut de gamme.

Le voyagiste britannique avait également diligenté une «enquête indépendante» pour tenter de déterminer les causes du drame.

Si les tests menés sur la qualité de l’air et de l’eau se sont révélés négatifs, ceux menés «sur les normes alimentaires et d’hygiène ont permis d’identifier un niveau élevé de bactéries E. coli et de staphylocoques», indique le groupe dans un communiqué.

«Il ressort clairement de ces résultats que quelque chose a mal tourné en août au Steigenberger Aqua Magic Hotel à Hurghada et que les normes étaient inférieures à ce que nous attendons de nos partenaires hôteliers», ajoute le voyagiste.

Le directeur général du groupe, Peter Fankhauser, a assuré que ces résultats «nous ont incités à engager des ressources supplémentaires pour répondre aux normes d’hygiène dans les hôtels où nous identifions un niveau de maladie supérieur à la moyenne».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une