Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles ambitionne de devenir une ville «100% cyclable»

L’avant-projet de plan bruxellois de mobilité est bouclé. Le plan Good Mood, plan de mobilité régional à l’horizon 2030, est censé redonner de l’air et de l’espoir à la capitale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est sans doute le cœur du plan. C’est grâce au vélo que l’on engrangera les gains de mobilité les plus notables, suggère Good Move, qui voit dans la bicyclette « le levier principal pour la mobilité durable à Bruxelles ». Dans la capitale, plus de deux tiers des déplacements sont réalisés sur des distances inférieures à 5 kilomètres, distance idéale pour se déplacer à pied ou à vélo, deux mobilités peu coûteuses, respectueuses de la ville, moins stressantes et surtout saines (alors que 20 % des adolescents de moins de 16 ans sont en surcharge pondérale), rappelle le document. Si les parts modales de la marche et des transports publics sont déjà relativement élevées comparé à d’autres villes, celle du vélo est beaucoup trop faible (4 % des déplacements internes), malgré de récents progrès.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Sohet Urteza, dimanche 9 septembre 2018, 11:42

    n

  • Posté par Leroy Nicolas, vendredi 7 septembre 2018, 11:20

    Enfin un plan mobilité d'ensemble! Il étant temps… bravo…. MAIS –parce qu'il y a bien un mais- quel manque d'ambition!!! Rappelons la base: 350.000 navetteurs par jours dont plus de 200.000 entrant en voiture (le plus souvent seul dans leur véhicule) et une qualité de vie qui diminue pour les bruxellois (qualité de l'air, problèmes respiratoires, embouteillage, etc). Face à ce constat, qu'est-il proposé: la marche à pied et le vélo comme solution principale couplée à un plan RER qui risque encore de prendre quelques décennies….. A l'heure des élections communales et des autres échéances à venir ne serait-il pas temps –en tant que citoyens et bruxellois- de se montrer plus ambitieux et d'exiger de nos partis politiques des programmes allant nettement plus loin? Au niveau national finissons-en (enfin et sérieusement) avec les incitants fiscaux voiture dont nous sommes les champions mondiaux. Au niveau bruxellois commençons par avoir des ambitions et donnons-nous en les moyens. Pourquoi le péage urbain –mis en place il a y a plus de 20 ans à Londres- est-il un sujet si difficile à faire accepter chez nous ? et ce, dans un contexte fiscale ou la région bruxelloise est sous financée et les navetteurs qui gagnent pourtant leur vie à Bxl n'y contribuent pas ? Pourquoi ne pas mieux utiliser les nombreuses lignes existantes de trains (4) qui traversent à intervalle régulier la ville du nord au sud: en tant que RER venant de l'extérieur avec de vrai fréquences et des parkings de dissuasions abordables; et en tant que semi-ligne de métro à l'intérieur de Bxl? Pourquoi ne pas interdire les diesels à une échéance raisonnable comme le font tant d'autres villes européennes? Etc…. il n'y a rien de bien nouveau à inventer… ce qui manque c'est la volonté de la faire

  • Posté par Gysen Eric, jeudi 6 septembre 2018, 17:42

    Il faut alors déménager toutes les institutions européennes et belges en province. Les vélos à Bxls et l'activité économique à Anvers et à Liège (non à Charleroi, mais pas à Namur: Quoique…) Tout cela est bien utopique. De doux rêveurs écolos et baba cool.

  • Posté par Michel Raurif, jeudi 6 septembre 2018, 15:33

    Voilà un plan merveilleux ! Moi, je propose et je pense que tout le monde sera d’accord, c’est qu’il faut pour éviter que la pollution se répande dans Bruxelles, d’interdire tout trafic automobile ! Fini les bagnoles dans Bruxelles, plus de pollution, rien nada ! De cette façon plus aucune pollution possible. Quant à la pollution des autres régions du royaume, il est notoriété publique qu’elle s’arrête à la frontière avec la région de Bruxelles Capitales !!!!! Comme la contamination lors que la catastrophe de Tchernobyl. On n’aura plus de pollution mais on ne sera plus se déplacer non plus ! Vive le plan Good Mood, conçu par des brillants esprits, des Einstein dans leur genre !

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs