Allemagne: l’immigration, est «mère de tous les problèmes», dit le ministre de l’Intérieur

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer © AFP
Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer © AFP

Le ministre allemand de l’Intérieur, le très conservateur bavarois Horst Seehofer, a lancé une violente charge contre l’immigration en Allemagne et semblé prendre la défense des manifestants d’extrême droite à Chemnitz, rapportent plusieurs médias jeudi.

Grand contempteur de la politique d’accueil des réfugiés d’Angela Merkel, Horst Seehofer a assuré en marge d’une réunion de son parti, l’Union chrétienne-sociale (CSU), que l’immigration est «  la mère de tous les problèmes » en Allemagne, assurent les journaux Bild et die Welt.

« Les gens en colère, pas des nazis »

Le ministre, à l’origine d’une grave crise gouvernementale en juin-juillet, a également assuré comprendre que les gens s’insurgent comme à Chemnitz après le meurtre d’un homme de 35 ans dans cette ville d’ex-RDA le 25 août, un homicide pour lequel deux réfugiés irakien et syrien ont été placés en détention provisoire, selon les deux quotidiens qui citent des participants à une réunion d’élus CSU.

Cela ne fait pas de ces gens en colère des nazis, a-t-il ajouté, selon la même source.

« En premier lieu il y a un crime brutal », a-t-il également dit, assurant que les débats tenus ensuite avaient occulté le point de départ des défilés de l’extrême droite.

La ville de Chemnitz a été secouée par des manifestations d’extrême droite dont certaines ont dégénéré en violences à la suite de ce meurtre, notamment contre des étrangers.

Ces échauffourées ont choqué l’Allemagne alors que l’extrême droite, portée par un discours anti-Merkel et anti-islam, est en plein essor depuis l’arrivée de plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015 et 2016.

La chancelière Angela Merkel a vilipendé « la haine dans les rues » et doit se rendre prochainement à Chemnitz.

Le parti de Seehofer très à droite

Ces déclarations de Horst Seehofer interviennent alors que son parti affronte le 14 octobre des élections régionales à haut risque en Bavière.

La CSU est menacée de perdre sa majorité absolue tandis que l’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) pourrait réaliser une percée importante.

Depuis des mois, la CSU a mis la barre à droite en particulier sur les questions d’immigration.

Horst Seehofer, qui a à plusieurs reprises assuré que l’islam ne faisait pas partie de l’Allemagne, a été à l’origine d’une grave crise politique lorsqu’il a lancé fin juin un ultimatum à la chancelière pour accélérer les reconduites de migrants déjà enregistrés dans d’autres pays européens.

Il avait finalement accepté de rentrer dans le rang au terme d’un conflit qui a menacé de faire imploser la coalition gouvernementale entre conservateurs et sociaux-démocrates.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191203-3XK945 2019-12-03 10:58:52

    Enseignement: regarder Pisa avec les lunettes de l’optimiste

  2. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que nos voitures

  3. ©News

    Les bulletins des Mauves face au Sporting de Charleroi: une défense inspirée, une attaque patraque

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite