Effondrement au palais de justice à Bruxelles: «L’inquiétude commence à se répandre», confie le président de la Cour de cassation

Jean de Codt est le premier magistrat du pays.
Jean de Codt est le premier magistrat du pays. - Jonathan Kalifat / Le Soir

Jean de Codt, le premier président de la Cour de cassation, s’inquiète de l’état du palais de justice dont une partie du plafond du greffe de la Cour de cassation s’est effondrée, dans la nuit de mardi à mercredi. « L’inquiétude commence à se répandre », confesse le haut magistrat à La Première qui rappelle que ce n’est pas le premier incident. « Cela se passe depuis quelques années. Nous sommes inquiets car nous ne savons pas encore à quel endroit des écoulements vont se faire. »

Le palais de justice est immense. Il est difficile de l’entretenir et cela ne se fait «  peut-être pas régulièrement ». C’est un mauvais signe, estime le président de la Cour de cassation : « Regardez comme l’Etat fédéral est faible, comment la justice est faible. C’est une indignation par rapport à un désinvestissement et il faut ajouter aussi un problème d’organisation. »

Tout le monde aime le palais, le ministre de la Justice Koen Geens en premier. « On aime le palais alors pourquoi on ne s’en occupe pas ? », s’interroge Jean de Codt qui est convaincu que le palais de justice a encore un bel avenir judiciaire. « Le bateau a l’air de couler mais on ne va pas le quitter », conclut le magistrat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous