Accueil Société

Cécile Djunga victime de racisme: «Ce n’est pas mon combat à moi, c’est notre combat pour la tolérance»

Victime de racisme, la présentatrice météo de la RTBF a publié une vidéo sur Facebook ce mercredi soir afin de dénoncer les nombreux messages de haine reçus. Ce jeudi, elle revient sur ses propos.

Temps de lecture: 2 min

Cécile Djunga, comédienne et présentatrice météo sur la RTBF, s’est confiée dans une vidéo Facebook ce mercredi soir. Victime de racisme, elle y exprime sa sidération et son ras-le-bol face aux nombreuses insultes qu’elle reçoit depuis un an.

Ce jeudi matin, Cécile Djunga a expliqué à ses collègues de la RTBF avoir réagi « à chaud ». « Je reconnais avoir réagi un petit peu à chaud par rapport à la dernière réflexion raciste que j’ai eue, que mes collègues m’ont rapportée ». La présentatrice météo raconte avoir voulu partager son « ras-le-bol » simplement avec ses followers, « sur le ton de l’humour ». Mais, et on peut le voir sur la vidéo, Cécile Djunga s’est retrouvée submergée par ses émotions, comme elle le précise, « c’est parti tout seul ».

De plus, la présentatrice a tenu à remercier pour tout le soutien qu’elle a reçu depuis mercredi soir. Dans sa story instagram, elle écrit « Merci à tous pour votre incroyable soutien », avant de rajouter une image d’elle, à la télé présentant la météo avec ce petit message « Rentrer. Fatiguée. Submergée. Émue. Se voir à la télé. Et se dire qu’on est faite pour ça. #fuckracists ».

A ses collègues, Cécile Djunga rajoute, en plus du soutien reçu, qu’elle aimerait que toute cette vague aille plus loin. « Ce n’est pas mon combat à moi, c’est notre combat pour la tolérance, pour l’ouverture, pour tout ça. Et je suis bien contente que les gens prennent conscience et qu’ils aient envie de se mobiliser. Aujourd’hui, je réfléchis à comment utiliser cette énergie collective ».

Invalid Scald ID.

story

zeg

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par David Eric, jeudi 6 septembre 2018, 21:53

    "Les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait" (Michel Audiard). "Dieu reste muet, si seulement nous pouvions convaincre l'être humain d'en faire autant." (Woody Allen). Bon vent, chère Cécile !

  • Posté par Rousseau Pierrre, jeudi 6 septembre 2018, 18:40

    Mon épouse et moi-même adressons nos félicitations à Cécile Djunga pour avoir balancé sur les réseaux sociaux les blessures infligées par des racistes bêtes et méchants et surtout pour avoir le courage de lutter contre une plaie de notre société en mobilisant "l'énergie collective". Nous vous soutenons de tout cœur.

  • Posté par Michel Raurif, jeudi 6 septembre 2018, 17:12

    La question qu'il faut se poser : pourquoi le Créateur a-t'-il créer des Hommes blancs et des Hommes noirs ?

  • Posté par Jacques Schwers, jeudi 6 septembre 2018, 18:05

    Pourquoi pas, il y a bien des chats ou des chiens noirs ou blancs ... et ils s'entendent très bien. Alors, pourquoi pas nous ??? Je souhaite que Cécile Djunga poursuive sa lutte, pardon, notre lutte contre l'intolérance et le racisme.

  • Posté par Bernier Jacky, jeudi 6 septembre 2018, 16:45

    Toute ma famille est outrée par ce racisme primaire hérité sans doute de notre passé colonial et du discours justificatif qui fut répandu à l'époque. Cécile votre arrivée n'est certes pas passée inaperçue, votre aisance a tout de suite séduit. Quant à vos tenues vestimentaires, elles m'amusent car elles sont un clin d'oeil aux tenues compassées de nos présentateurs en un autre temps. On est loin de ce cher Luc! et autres "vedettes" . Bravo vous êtes de votre époque. La Grande Maison qui vous emploie a mis longtemps à prendre en son sein à des postes à responsabilités ou de visibilité des personnalités d'apparence ou avec des noms à consonances différentes, toutes celles qui y sont maintenant brillent par leur compétence et talent. Honte à ces politiciens qui se taisent et laissent discourir leur collègues par opportunisme d'alliance électoral. Honte à ces mêmes "non racistes" qui tiennent des propos haineux et qui les retirent ensuite parce qu'ils ont été mal compris. Honte à tous ceux qui n'ont pas encore compris que c'est à l'enseignement, à l'éducation qu'il faut avant tout donner les moyens pour enrayer ces discours récurrents. Un cours de rien ou un cours de tout VIVRE ENSEMBLE ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko