Ecolo sur le plan mobilité Good Moove: «Ce gouvernement bruxellois n’en veut pas»

Arnaud Pinxteren © Belga
Arnaud Pinxteren © Belga

Les réactions au projet de plan Good Move n’ont pas tardé après la publication des détails de ce plan de mobilité régionale, ce jeudi dans Le Soir. Premier sur la balle : Arnaud Pinxteren, député régional Ecolo. Réaction positive…

« Le document présente une vision moderne de la mobilité, dit-il. Diminuer la distance parcourue par les voitures, mettre la marche et le vélo au cœur de la mobilité, améliorer les transports en commun de surface… Autant d’options que les écologistes soutiennent. Il n’y a rien de mauvais là-dedans ! » Mais, il y a un mais : « La grande inconnue, l’inquiétude, c’est la volonté politique de mettre en œuvre ces propositions. Les suggestions du panel de citoyens sur la mobilité ont été enterrées par le gouvernement. La majorité a refusé notre proposition d’ordonnance visant à généraliser le 30 km/h sur le territoire de la Région. Bref, il y a un fossé entre les aspirations profondes des Bruxellois et la volonté politique d’assumer les changements majeurs qui sont nécessaires ».

Un enjeu pour la campagne électorale et pour le prochain gouvernement, conclut Pinxteren. Pas l’actuel ? « S’il avait voulu prendre des décisions ambitieuses en matière de mobilité, il n’aurait pas attendu la fin de la législature. On ne sent pas une volonté de changements substantiels. On a plutôt fait l’inverse : on a abandonné des lignes de tram, on n’a pas fait de révolution pour le vélo. Je ne pense pas que ce gouvernement soutiendra le plan Good Move. Ce n’est pas à coup de millions qu’on améliore la mobilité, mais par un ensemble de mesures tous azimuts. C’est plus complexe : il faut procéder par touches multiples, des actions concrètes, dans de nombreux domaines différents ».

Lire aussi d-20180904-3ND51W

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous