Accueil Société

Relents de barbouzerie au procès du marchand d’armes

Jacques Monsieur, un Belge de 64 ans, est jugé en appel à Bruxelles pour toute une série de ventes litigieuses d’armes de guerre à travers le globe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tiré à quatre épingles, mèche parfaitement structurée, toujours calme, Jacques Monsieur ne « colle » pas avec l’image d’Epinal du trafiquant d’armes. Jeudi matin, ce Belge de 64 ans était jugé devant la cour d’appel de Bruxelles, soupçonné d’être membre d’une organisation criminelle et d’avoir vendu des armes sans autorisation. Dans ce dossier, il n’est pas question de quelques armes à feu mais bien de milliers de fusils, d’hélicoptères, de chars d’assaut ou d’avions de chasse, vendus à travers le monde, sans autorisation de la part des gouvernements français et belges.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs