Accueil Monde France

Risques de tumeurs: un médicament de Bayer sous surveillance

L’Androcur peut multiplier jusqu’à 20 le risque de certaines tumeurs chez les femmes traitées longtemps et à hautes doses.

Temps de lecture: 1 min

Les autorités sanitaires françaises vont demander à l’Europe de redéfinir les modalités d’utilisation de l’Androcur, médicament fabriqué par le laboratoire allemand Bayer, qui peut multiplier jusqu’à 20 le risque de certaines tumeurs chez les femmes traitées longtemps et à hautes doses, a annoncé jeudi l’Agence du médicament ANSM. Cette demande va être formulée sur la base d’une nouvelle étude qui quantifie le risque pour la première fois.

Ce médicament est utilisé pour combattre une pilosité excessive dans des cas particuliers, mais aussi dans le traitement de l’endométriose. Malgré cette nouvelle étude, les autorités sanitaires ne jugent pas nécessaire de retirer ce médicament du marché. «Il a des bénéfices dans les indications qui sont les siennes», souligne le docteur Race. Elles veulent en revanche «repréciser ces indications» pour éviter les utilisations impropres.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une