Accueil Monde

Nikos Kotzias sur le corps européen de gardes-frontières: «J’espère que cela ne viole pas les traités»

Nikos Kotzias est le ministre grec des Affaires étrangères depuis l’arrivée au pouvoir de Syriza, en janvier dernier. Il a accordé un entretien au Soir lundi. Nous l’avons interrogé exclusivement sur la crise des réfugiés et le projet de la Commission européenne d’un corps européen de gardes-côtes et gardes-frontières. À noter : l’entretien a donc eu lieu avant la présentation officielle de ce projet ce mercredi après-midi.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 6 min

Que pensez-vous de ce projet de corps européen, qui pourra intervenir dans un État membre même s’il y est opposé ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs