Accueil Monde

Washington s’apprête à un très long face-à-face avec Moscou

La réunion des ministres de la Défense de l’Otan se tient ces mercredi et jeudi à Bruxelles. Les Etats-Unis vont prépositionner des armements lourds en Europe de l’Est et fournir des moyens stratégiques à l’Alliance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Drôle de confrontation. D’un côté, il s’agit de maintenir ouverte la coopération avec la Russie, pour conclure un accord sur le délicat dossier du nucléaire iranien ou sur la lutte contre le terrorisme. Mais, de l’autre, il faut impérativement se mettre en position de soutenir un très long face-à-face avec le Kremlin de Vladimir Poutine « et même peut-être après », assure le nouveau secrétaire américain à la Défense, qui effectue son premier déplacement en Europe. Ashton Carter rencontre, ces mercredi et jeudi, ses homologues de l’Otan, au siège de l’Alliance à Bruxelles. « Il faut anticiper la possibilité que la Russie pourrait ne pas changer sous Vladimir Poutine ou même après », a jugé Carter, en route vers le Vieux Continent. Autrement dit, il faut intégrer la possibilité que la Russie maintienne un « comportement agressif » sur le très long terme – le président russe est potentiellement au pouvoir jusqu’en 2024…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs