Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Serena Williams pénalisée d’un jeu à l’US Open: «Une décision sexiste»

Serena Williams qui a perdu en finale de l’US Open contre Naomi Osaka a notamment reçu un jeu de pénalité infligé par l’arbitre.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Serena Williams, qui a perdu ses nerfs en recevant une série d’avertissements en finale de l’US Open samedi, a réaffirmé qu’elle n’avait « pas triché » et a vu « une décision sexiste » dans le jeu de pénalité infligé par l’arbitre de la rencontre après qu’elle l’a qualifié de « voleur ».

La cadette des sœurs Williams (36 ans) s’est inclinée en deux sets (6-2, 6-4) face à la jeune Japonaise Naomi Osaka (19e), lauréate à vingt ans de son premier tournoi du Grand Chelem.

« Je ne suis pas une voleuse »

Interrogée en conférence si elle avait qualifié l’arbitre de « voleur » sur le court, la joueuse a répondu : «  Il m’a pris un point. Il a supposé que j’avais triché, et je n’ai pas triché. Je ne peux pas m’asseoir ici et dire que, si je pouvais revenir en arrière, je n’aurais pas dit que c’était un voleur parce que je pense qu’il m’a pris un jeu ».

Elle estime qu’avoir reçu un point de pénalité pour avoir usé ce terme est « une décision sexiste ».« Il n’a jamais infligé un jeu de pénalité à un homme parce qu’il l’a traité de voleur. Ça me dépasse ».

Il a ajouté qu’elle comptait « continuer à se battre pour les femmes, pour qu’on soit traité d’égal à égal, comme (Alizé) Cornet qui devrait avoir le droit d’enlever son haut sans recevoir une amende. C’est scandaleux. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Vilain Pierre, dimanche 9 septembre 2018, 12:28

    Elle avait déjà reçu 2 avertissements (dont un pour coaching, et son coach a reconnu qu'il l'avait coachée) avant de traiter l'arbitre de voleur. Alors, si insulter l'arbitre après 2 avertissements ne peut pas être sanctionné, c'est qu'on revendique des privilèges parce qu'on s'appelle Serena. Accuser les autres de sexisme alors qu'on revendique du favoritisme, c'est lâche, c'est bas.

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 9 septembre 2018, 10:02

    Si ça continue elle dira que c est sexiste et raciste cela devient saoulant toutes ces déclarations et cela fait perdre leur crédibilité aux vraies situations sexistes ou autre

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , dimanche 9 septembre 2018, 10:45

    Tout à fait d'accord ! Et que penser de la consultante d'Eurosport qui considère que traiter l'arbitre de "voleur" n'est pas une insulte … https://twitter.com/Eurosport_FR/status/1038542725279375360

  • Posté par Philippe Petrussa, dimanche 9 septembre 2018, 9:13

    Elle devrait argumenter son propos au risque de déforcer le combat contre le vrai discours sexiste.

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , dimanche 9 septembre 2018, 8:48

    Pour qui elle se prend ? Dans tout sport, l'arbitre est un cran au-dessus des joueurs (ou joueuses - pour ne pas être traité de sexiste) et n'a pas à se faire insulter et agresser verbalement. Toute championne qu'elle est, elle ne semble pas connaître le sens du mot fair-play. LAMENTABLE ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb