Accueil Monde France

Un bizutage de 250 étudiants infirmiers tourne mal à Toulouse (vidéo)

La ministre de l’Enseignement supérieur déplore « ce type de pratique dégradante et intolérable »

Temps de lecture: 2 min

L’hôpital de Toulouse a ouvert une enquête en interne après le bizutage qu’ont subi 250 élèves infirmiers.

La ministre de l’Enseignement supérieur assure apporter tout son soutien.

Mercredi après-midi, l’ensemble des étudiants infirmiers de première année avait été soumis à un «  bizutage de grande ampleur » alors qu’ils étaient réunis dans un amphithéâtre du CHU de Toulouse.

Attachés par deux avec du scotch, «  certains les mains entre les jambes d’autres », les étudiants avaient été ensuite aspergés à l’extérieur avec divers produits : « œuf, farine, vinaigre, coca, betadine, ketchup, mayonnaise, pâtée pour chiens… Y compris dans les yeux », détaille la délégation syndciale de l’hôpital dans un communiqué.

Les étudiants empêchés de partir

Certains ont aussi été sommés de chanter une chanson aux « propos dégradants », notamment sur la fellation. « Lorsqu’ils refusaient, des œufs leur étaient jetés dessus ». Selon la CGT, des étudiants tentant de quitter le groupe ont été empêchés de partir.

« Plusieurs étudiantes ont mal vécu cette situation », qui a duré plus d’une heure, détaille le communiqué. Les jeunes filles, dont certaines étaient encore mineures, «  tremblaient, d’autres ont clairement déclaré avoir été humiliées publiquement ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Dehant Thierry, dimanche 9 septembre 2018, 11:04

    ... étudiantes .. jeunes filles : tous les garçons ont évidemment traversé ces traitements dégradants dans la joie et la bonne humeur ! Ah, sexisme, quand tu nous tiens

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une