Accueil Belgique Politique

Jonathan Martin: «En Wallonie, on mise plus sur la marque Maingain que sur Défi»

Jonathan Martin est le président de Défi en Wallonie. Il assume la stratégie du parti de miser sur le nom et le visage du président pour s’implanter dans LE sud du pays, le 14 octobre prochain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Olivier Maingain a un rêve et le partage volontiers avec ceux qui veulent bien l’écouter. Lors des élections communales du 14 octobre, il espère que les Wallons sanctionneront le MR et le PS en votant pour son parti : Défi. Lors du congrès de rentrée ce week-end à Wavre, (ex ?) bastion du Premier ministre Charles Michel, il s’est profilé, une fois de plus, comme l’alternative face à «   l’entente entre deux partis qui jouent les frères ennemis en campagne puis se révèlent être des compagnons de majorité indéboulonnables. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Christophe Wauthion, lundi 10 septembre 2018, 3:01

    très bonne chose ! qui n'est pas faux cul ne fait pas de politique ! c'est le seul à être resté réglo quand les calotins du CDH ont tout fait pêter pour ne pas finir par disparaitre..... Résiste et mort, ardenais, il s'est bien planté Lutgen et va se faire avoir dans fief par son propre frère ! Milquet, n'en parlons même pas, pffff qu'elle bouquant avec toutes ces casseroles....ça sens la magouille à plein nez, le PS de Di Rupo, c'est bon, et le MR qui n'irait jamais avec la NVA à baissé son pantalon pour que Michel, un francophone puisse être premier ministre, en attendant, la NVA à tous les portes feuilles principaux ! et s' il ne parle de sission, elle arrivera en 2024 !!! Votez bien !! Le PTB, à part Raoul Hedebouw, qui me fait souvent bien rire au Parlement, avez-vous lu son programme d'âge de la pierre ? Allez Défi, je vous attend ! Come one ! Bonne chose Monsieur Maingain, je vous attend sur Ware ;-)

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 9 septembre 2018, 20:20

    Je ne doute pas de l'intérêt pour le parti aujourd'hui de se présenter sous la forme de listes "Maingain" en Wallonie. Celui-ci a réussi à faire le buzz lors du coup de Lutgen (juin 2017), et il en est resté en effet, pour nombre de Wallons, l'image d'un Monsieur et donc d'un parti prêt à rompre avec les habitudes des trois grands Wallons (PS, MR, Cdh) de partage des privilèges et prébendes. La marque "Maingain" est aujourd'hui un petit must dans la campagne local, car à l'évidence pour changer les pratiques douteuses de la république parfois bananière de Wallonie, il faut commencer d'abord et avant tout par changer les mandataires locaux qui ont trempés dans la louchitude. En revanche, je ne comprends pas très bien que Maingain et Défi ne cherche pas à mettre en avant une personnalité wallonne pour diriger au moins l'aile wallonne et pourquoi pas en tant que vice-président du parti, donner enfin une visibilité wallonne au parti. Pour beaucoup, Défi reste l'ex-FDF, un parti urbain et bruxello-centré. Et cela limite clairement le potentiel d'un parti libéral de gauche, laïque, axé sur la question éthique, une sorte de "En Marche" francophone. A mon sens, c'est une erreur. On verra cela le 14 octobre prochain.

  • Posté par Leurart Jean, dimanche 9 septembre 2018, 19:12

    Maingain est un faux cul.

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 9 septembre 2018, 20:12

    Très fine analyse...

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs