Accueil Société

Eolienne: des terrains qui valent de l’or

Pour pouvoir implanter une éolienne, il faut indemniser le propriétaire et l’exploitant du terrain. Ces dédommagements explosent, et dépassent parfois les 20.000 euros par an.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 8 min

On tient un nom : Madame Soufflet. Et un plan d’accès : au bout d’un long chemin pierreux, prendre à droite après la chapelle. « Vous ne pourrez pas vous tromper. On a l’impression de pouvoir attraper l’éolienne une fois qu’on arrive à la ferme », dixit un habitant du coin. Le coin, c’est Nivelles. La commune dans laquelle on est parti à la chasse aux hébergeurs d’éoliennes. Comprenez : aux personnes qui louent un morceau de terrain à un moulin à vent. Moyennant rémunération, évidemment.

Arrivé devant une ferme, on frappe à la porte. A l’improviste.

– Madame Soufflet ?

– Non, c’est ma belle-mère. Mais je vous en prie, entrez.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Gourdin Charles, jeudi 11 octobre 2018, 14:28

    Cet article a retenu tout mon attention, reconnaissant la dame en photo et en lisant l'article jusqu'au bout, je me suis rendu compte qu'ils s'agissait de projet de Nivelles! Mme Soufflet est la tante de Mme Delmotte présidente du CPAS de Nivelles et Membre du Collège Communal ! J'ai demandé et obtenu les délibérations des collèges concernant ce projet et j'ai remarqué que Mme Delmotte a participé au collège concernant ce projet d'éolienne alors que sa tante y était aussi impliquée??? Je ne comprends pas non plus le dédommagement du locataire à 5000 €pour 1 ares alors qu'il dit bien qu'un ha de culture rapporte moins que 1.800 €/ha ???

  • Posté par Matyus Philippe, lundi 10 septembre 2018, 12:34

    Est ce que les propriétaires des terrains sont conscients des contraintes qu'ils vont faire peser sur leurs descendants lorsqu'il faudra démanteler les éoliennes arrivées en bout de vie (20 à 25 ans; mais elles sont généralement désactivées plus tôt -en général dès que les certificats verts ne sont plus attribués) ? Est ce que les propriétaires des terrains sont conscients que les promotteurs éoliens prévoient le démantellement de l'éolienne *mais pas du socle de 600m3 (six cent m3) en béton armé* et qu'ils sont, aux yeux de la loi, responsables de ce qui est/a été érigé sur leur terrain ? Sont-ils conscients du fait qu'il n'est pas possible de cultiver sur ces socles ? Sont-ils conscient que ces socles ne peuvent plus être réutilisés du fait de l'affaiblissement de ceux-ci suite aux vibrations que l'éolienne a engendré tout au long de sa vie ? Enfin, sont-ils conscients qu'ils participent à la pollution du sol, de l'air, à la destruction de l'avifaune environnante; et tout ceci au nom de l'imposture qu'est l'écologie telle qu'elle est exercée par les promotteurs éoliens ? Sont-ils conscients ?

  • Posté par Bihin Jean-Paul, lundi 10 septembre 2018, 10:31

    Est-ce que les propriétaires des terrains sur lesquels passent les pylônes des lignes à haute tension sont indemnisés aussi généreusement ? J'ai un peu l'impression que les technologies "vertes" (éoliennes, énergie photovoltaïque cfr les certificats verts...) subissent des pressions spéculatives qui freinent leur développement... Ici, il apparaît en tout cas clairement que quelques sociétés entretiennent une surenchère totalement artificielle et s'en mettent plein les poches...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs