Accueil Société

Jan Jambon veut démanteler le parc Maximilien et envoyer les migrants vers un centre administratif à Steenokkerzeel

Une réunion au cabinet de l’Intérieur avec le bourgmestre de Bruxelles est prévue ce lundi après-midi.

Temps de lecture: 2 min

Un centre administratif national pour la transmigration sera prochainement installé au centre 127bis à Steenokkerzeel, annoncent lundi le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), et le Secrétaire d’Etat à la migration, Theo Francken (N-VA). Toutes les personnes qui pénètrent illégalement en Belgique dans l’optique de se rendre au Royaume-Uni y seront emmenées. Cette mesure fait partie d’un vaste plan pour lutter contre la migration illégale.

La police fédérale y traitera les dossiers administratifs, pourra enregistrer des empreintes digitales et mener des recherches dans la banque de données. Les personnes concernées pourront aussi être détenues en centre fermé dans l’attente d’une décision de l’Office des étrangers. Ces démarches devraient «soulager considérablement les zones de police locales». Des véhicules de la police fédérale seront en outre mise à disposition et l’armée déploiera chaque jour un bus entre Bruxelles et Zeebrugge.

Réunion avec Philippe Close

Ce dispositif est une mesure parmi d’autres dans un paquet élaboré par les ministres N-VA qui vise à contrer la migration illégale. Le ministre de l’Intérieur veut dans ce cadre démanteler le «hub migratoire» qui s’est constitué, selon lui, au Parc Maximilien à Bruxelles, à deux pas de la Gare du Nord, et dont se serviraient les trafiquants d’êtres humains. Il «entamera des discussions avec le bourgmestre Close pour entreprendre des actions le plus vite possible dans le cadre du démantèlement du Parc Maximilien», explique le cabinet.

Une réunion au cabinet de l’Intérieur avec le bourgmestre est prévue en début d’après-midi, a-t-on appris. Interrogé par l’Agence Belga, le cabinet de M. Close n’a pas souhaité réagir.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Dominique Byloos, lundi 10 septembre 2018, 12:33

    A quand une démarche positive pour ces personnes ? Pour rappel, la plupart de ces gens sont des pauvres bougres fuyant une situation compliquée dans leurs pays (guerre, pauvreté, ....). Ce qui est proposé principalement est de la répression. Cela va conduire ces gens à encore plus se cacher, à fuir la police. Pourquoi ne pas créer un centre où ces personnes recevraient de l'information et serait informé sur ce que la Belgique peut ou ne peut pas faire pour eux ?

  • Posté par Serge Vandeput, lundi 10 septembre 2018, 10:44

    Enfin ils se décident. Encore fait il que Close ne change pas d'avis parce que les bobos gauchos ne seront pas content. Eux ils adorent l'exotisme dans le parc.

  • Posté par Remacle José, lundi 10 septembre 2018, 10:18

    Il va avoir du boulot parce que une fois déplacés les actuels occupants, il en reviendra d'autres! Que faire?

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 10 septembre 2018, 10:02

    "Il entamera des discussions avec le bourgmestre Close pour ..." Tu parles que Close va s'empresser de staisfaire les demandes de Jambon en la matière. Close (PS) à tout intérêt à mettre autant de bâtons que possible dans les roues de Jambon (NVA). Surtout à un mois de élections communales et quelques mois des élections fédérales/régionales. Cela étant dit, il est plus que temps qu'on adresse ce problème. De manière "ferme et humaine".

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko