Accueil Monde France

Le ministre français de l’Education veut développer l’enseignement de l’arabe à l’école

Jean-Michel Blanquer estime que c’est « l’une des langues à développer ».

Temps de lecture: 1 min

Jean-Michel Blanquer, ministre français de l’Education nationale, veut développer l’enseignement de l’arabe à l’école, pour contrer la lecture salafiste de l’islam, a-t-il indiqué sur le plateau de BFM TV.

« L’arabe est une langue très importante, comme d’autres grandes langues de civilisations. Il faut développer ces langues », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « Il faut donner du prestige à ces langues et c’est particulièrement vrai de l’arabe qui est une langue très littéraire, et qui doit être apprise. C’est toute cette stratégie qualitative vis-à-vis de la langue arabe que nous allons mener. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , lundi 10 septembre 2018, 19:23

    Si en France et en Belgique, on apprenait le français, ce serait déjà pas si mal. C'est fou comme certains politiques disent n'importe quoi, à défaut de mieux, pour se faire remarquer. C'est fou comme certains médias jugent utile de répercuter des connerie sans aucun sens critique.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 10 septembre 2018, 17:36

    J'espère bien que cette fausse bonne idée ne traversera jamais le Quiévrain! Et qu'elle n'aboutira pas en France. Que cette langue soit importante, c'est un fait, mais le français est en grand danger d'extinction un peu partout dans le monde, dont la France et la Belgique. Nous parlons de moins en moins bien notre propre langue (et on parle même d'encore la simplifier!). Commençons par en renforcer l'enseignement plutôt que d'aider au développement d'une autre. Faciliter le développement et l'adoption de l'arabe c'est aussi "difficiliser" l'intégration des personnes issues des pays arabophones qui souhaiteraient s'installer ici, et qui n'apprendrons plus le français sachant que leur langue est devenue "courante" dans le pays d'accueil. L'arabe est aussi la langue officielle de plusieurs pays qui contestent, souvent avec violence, les fondements même de notre démocratie. Tant qu'à renforcer l'enseignement d'une langue autre que le français, focalisons-nous plutot sur l'anglais qui est devenu l'esperanto de facto.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une