Accueil Monde États-Unis

17 ans après le 11 septembre, les restes humains de 1.100 victimes n’ont toujours pas été identifiés

17 ans après les attentats du World Trade Center, dans un laboratoire de Manhattan, une équipe poursuit inlassablement le travail d’identification, aidée par le progrès technologique.

Temps de lecture: 2 min

Dix-sept ans après, les restes humains de plus de 1.100 victimes des attentats du World Trade Center n’ont toujours pas été identifiés. Mais dans un laboratoire de Manhattan, une équipe poursuit inlassablement le travail d’identification, aidée par le progrès technologique.

Chaque jour, sept jours sur sept, le protocole se répète des dizaines de fois.

Au départ, un fragment d’os, retrouvé après le 11-Septembre sur le site du World Trade Center, auquel, en 17 ans, il n’a pas été possible d’associer un ADN.

Dans la pratique, le succès n’est pas garanti

Découpé, réduit en poudre, ce reste humain est ensuite mélangé à deux produits chimiques capables d’exposer l’ADN puis de l’extraire. Voilà la théorie, mais dans la pratique, le succès de l’opération n’est pas garanti.

«  L’os est l’élément biologique le plus difficile à travailler » pour remonter à l’ADN, explique Mark Desire, assistant du directeur de l’expertise médico-légale à l’Institut médico-légal de New York (OCME).

A cette complexité naturelle s’ajoutent les conditions auxquelles a été exposé ce fragment le 11 septembre 2001 et les jours suivants. Le feu, la moisissure, les bactéries, la lumière du soleil, le carburant des avions qui se sont écrasés sur les tours, «  tout ça détruit l’ADN » selon Mark Desire.

Les quelque 22.000 restes humains trouvés sur le site depuis les attaques ont tous déjà été testés, certains 10 ou 15 fois. Mais un gros millier se refuse encore à parler.

A ce jour, 1.642 sur les 2.753 personnes mortes à New York ont été formellement identifiées, et 1.111 restent disparues. Le laboratoire est parfois resté plusieurs années sans pouvoir ajouter de nom à la liste. Mais il n’est pas question de renoncer.

 

À lire aussi 11 septembre: 1.112 victimes ne sont toujours pas identifiées

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par jean-marie dams, mardi 11 septembre 2018, 16:02

    2977 victimes en 2001 , des milliers de blessés et quasi aucun article dans les médias ! Par contre tout le foin fait pour une miss météo de la RTBF même avec raison , c'est simplement scandaleux ! La barbarie du monde musulman est passée sous silence et on continue à accepter l'invasion de ces égorgeurs !!!

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une