Accueil Médias

Jacques Mercier fait son retour à la radio sur Bel RTL

Le célèbre animateur sera aux côtés de Sandrine Dans.

Temps de lecture: 1 min

Monsieur dictionnaire » n’a pas dit son dernier mot. Pensionné de la RTBF depuis 10 ans, Jacques Mercier, 74 ans, fait son retour en radio cette semaine. Il sera chroniqueur dans l’émission « Les bonnes ondes » de Bel RTL aux côtés de Sandrine Dans ce mercredi 12 septembre entre 14 et 16 heures. L’émission, une nouvelle formule de « Faut qu’on en parle », apporte solutions et réflexions aux questions des auditeurs.

« Dans une ambiance positive et musicale, le journaliste et écrivain abordera, avec les auditeurs, divers sujets qui les préoccupent au quotidien », annonce RTL ce lundi. Connu du public pour avoir animé quelques émissions phares sur la RTBF (« Fort en tête », « Le jeu des dictionnaires » et « La semaine infernale »), Jacques Mercier est à présent écrivain.

Bel RTL continue d’agrémenter sa grille de rentrée de quelques surprises. La semaine dernière, la radio annonçait Sabrina Jacobs à la tête de l’émission « Confidence pour confidence » pour remplacer Stéphane Pauwels, le retour d’Hervé Meillon dans « On pousse le bouchon sur Bel RTL » et l’arrivée de Maria Del Rio, animatrice sur Radio Contact depuis des années, en tant que joker de Sandrine Dans.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , lundi 10 septembre 2018, 19:16

    Place aux jeunes en quelque sorte.

  • Posté par Boumal Michel, lundi 10 septembre 2018, 20:10

    Mais forcément, place aux jeunes. Mais avec des jeunes qui apprennent des vieux et qui apprennent au vieux, en retour, à mieux apprendre aux jeunes, qui vivent dans un monde qui change avec une vitesse précipitée. Bref, si un "vieux" reviens, son meilleur retour sur scène serait d'inspirer de plus jeunes à leur tour. Les vieux apprennent moins vite que les jeunes et tendent à s'accrocher à leur passé, oui. Mais les jeunes, sans l'expertise et les messages des vieux, où vont-ils aller? Ne restera-t-il plus que des voix comme celle de Stéphane Pauwels pour s'éduquer? Moi, je n'ai rien contre Pauwels sur le plan médiatique. C'est un showman. Mais Jacques Mercier, ce n'est pas moins un showman dans un tout autre registre. Alors, pour nous mettre d'accord, si possible, remplacer Pauwels, ce n'est pas facile, mais quand on place Jacques Mercier, par qui ce gars pourrait-il être un jour remplacé par une ou un plus jeune, dites-le moi. Cette agréable jeune femme ou ce bel homme, nourris de culture générale, de connaissances littéraires autant que musicales, et par dessus-tout, amoureux de l'humour et capable d'en placer dès que l'occasion s'en présente.

  • Posté par Boumal Michel, lundi 10 septembre 2018, 19:11

    Bon vent à cet ardent promoteur de la culture, celle de l'intelligence et de l'amour des textes, celle des passions pour la finesse de la langue et celle encore de la sensibilité tout court, pour tout ce qui est beau, élégant, ravissant, perturbant ou traumatisant. Bon vent donc à lui, lui depuis si longtemps si généreux à nous donner de bons conseils de lecture ou d'écoute musicale. Bon vent, vieux capitaine qui reprends encore la barre dans ce nouveau défi. Chapeau bas, Jacques! Enfin un peu de ciel dans les discours de RTL, même si l'enfer de ceux de Stéphane Pauwels devrait me manquer un peu, parce que qui aime penser librement adore par dessus tout s'interroger sur les contrastes des discours médiatiques. Vas-y, Jacques et nous serons nombreux à te fournir, si nécessaire, et la poudre, et les boulets. Fais donc tonner le canon, celui dont le bruit sera moins tonitruant que les batteries de Pauwels, mais, je l'espère, bien plus amplifié afin que les auditeurs de RTL puissent faire enfin la balance entre l'inévitable brouhaha événementiel des reportages sportifs et le temps plus que jamais nécessaire à se donner pour se retrouver, s'éloigner des colères du monde ambiant, pour continuer de se cultiver et, je l'espère ainsi, pour trouver matière à devenir plus nobles, plus attentifs, plus généreux envers leurs semblables, tous aussi simiesques qu'ils soien,t dans une même humanité, et pour devenir enfin plus respectueux, infiniment plus respectueux de la planète qui les abrite et les a fait émerger.

  • Posté par Poels Jean-pierre, lundi 10 septembre 2018, 18:47

    Jacques Mercier…… Tant qu'on est dans les souvenirs, celui-ci…. Le "premier programme" de la RTB" à l'époque de Dimanche Musique était une chaine relativement austère avec un régisseur speaker qui avait conservé le ton de l'INR. La Brabançonne annonçait le début des émissions ainsi que la fin des programmes. A minuit, cette Brabançonne était encore suivie des "signaux de pause" ( sur l'air de Où peut-on être mieux' de Grétry) ….. et après c'était normalement le grand silence radio de la nuit….. Mais un dimanche soir après minuit, après cette Brabançonne, après ces signaux de pause…après un long silence ponctué de parasites (en ondes moyennes)… mon transistor, caché sous l'oreiller, crachote et Mercier et Steeman, dans un fou rire, lancent leurs dernières blagues "pour savoir si quelqu'un écoute encore, avouent-ils".... Difficile à raconter hors contexte de l'époque….. la RTB des années 60 était une Institution où ça ne rigolait pas trop sur le 1er programme ….. Fallait oser le faire!.... J'imagine qu'ils sont passés au rapport le lundi matin! :-) ;-)

  • Posté par Poels Jean-pierre, lundi 10 septembre 2018, 18:00

    Ah, elle est loin l'époque de l'heure cachée (après 23h00) sur Dimanche Musique. Fin des années 60, les students cachaient leur "transistor" sous l'oreiller pour écouter Stéphane Steeman et Jacques Mercier à la RTB. C'était le sujet des conversations du lundi matin sur la cour de récréation des écoles..... souvenirs…. souvenirs… Il avait/j'avais 50 ans de moins ;-)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag