Accueil Société Régions Bruxelles

A Bruxelles, la liste Plan B s’en remet au hasard, puis aux électeurs

Plan B, la liste citoyenne pour Bruxelles-Ville, attribuait ses 15 premières places ce lundi soir. Par tirage au sort. Une démarche inspirée des pratiques de l’antique démocratie athénienne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le hasard, paraît-il, fait bien les choses. Il est en tout cas un arbitre plus juste, en politique. C’est la conviction de Quentin Parete et de ses colistiers, tous engagés dans un « Plan B », une liste citoyenne qui concourra, ce 14 octobre, à Bruxelles. Ce lundi soir, une réunion s’est en effet tenue dans le centre de la capitale. A l’ordre du jour, l’attribution des 15 premières places de la liste, par tirage au sort.

« Nous allons d’abord tirer au sort pour savoir si la première place revient à un homme ou une femme, explique Quentin Parete, un des fondateurs de Plan B. L’alternance entre les deux sexes est en effet une obligation dans la constitution des listes. Puis, nous attribuerons les 15 premières places. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Toussaint Francis, mercredi 12 septembre 2018, 12:44

    Bon à savoir, Alexis Grabinszky, un des initiateurs de la liste, a été vice-président du (très extrémiste) Parti Libertarien (ultra-libéral, climato-négationniste,...), parti dont il est toujours membre du Bureau Politique....

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs