Accueil Belgique Politique

Pacte d’investissements: deux ministres-présidents boycottent la présentation

Les ministre PS ne seront pas présents lors de la présentation du Pacte d’investissements alors que tous les chefs de gouvernement fédéral et des régions ont été invités.

Temps de lecture: 2 min

Les deux ministres-présidents socialistes francophones Rudy Demotte et Rudi Vervoort ne se rendront pas mardi martin à la présentation, au musée de Tervuren, du rapport du comité stratégique sur le Pacte National pour les Investissements Stratégiques (PNIS).

Vervoort et Demotte : «Propagande!»

Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise, et Rudy Demotte, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, déclinent ne seront pas au rendez-vous, en conférence de presse, alors que les chefs de gouvernement fédéral et des entités fédérées ont tous été sollicités.

Au PS, on motivait lundi: «A cette heure, soit au milieu de l’après-midi, nous n’avons toujours pas reçu la moindre information, pas le moindre document, pas le moindre Pacte, rien, ce qui est proprement incroyable. Ce n’est pas sérieux, c’est carrément le contraire de la coopération comme nous l’entendons, qui est nécessaire, bien entendu, pour la relance et l’investissement.»

Charles Michel  : « Regrettable »

Interrogé mardi matin par la Première (RTBF), lors de l’émission «la Matinale», le Premier ministre Charles Michel a déploré cette absence, laissant entendre que cela ne le dévierait pas de sa volonté d’établir une concertation à propos de ce plan avec ceux qui le souhaitent.

«Deux ministres ont fait un choix de boycott. C’est regrettable. Je veillerai à continuer avec tous ceux qui le souhaitent, notamment, dans quelques jours, au comité de concertation», a dit Charles Michel.

À lire aussi Un Pacte d’investissement de 150 milliards à l’horizon 2030

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Leurart Jean, mardi 11 septembre 2018, 17:30

    Ouh les jaloux.

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , mardi 11 septembre 2018, 13:25

    Deux absents mais de nombreuses personnes présentes et pas des moindres, alors … je me dis : "Y aurait-il tant d'imbéciles en Belgique ?"

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une