Jean-Pierre Lutgen: «Quand les deux sœurs Williams sont en finale, elles jouent le match»

Jean-Pierre Lutgen, patron et créateur de la marque Ice-Watch, se présentera aux élections communales à Bastogne le 14 octobre, sur la liste opposée à son frère et bourgmestre actuel, Benoît Lutgen, le 14 octobre. Jean-Pierre Lutgen a confirmé sa participation à l’occasion d’une conférence de presse, mardi.

Il sera candidat sur la liste Citoyens Positifs ou C+, regroupant, à l’initiative de citoyens, tous les partis qui seront opposés à la liste du bourgmestre CDH Benoît Lutgen, à savoir, MR, PS, Ecolo et Défi.

« Je mènerai la liste des citoyens positifs soutenue officiellement par 4 partis politiques : MR, PS, Ecolo et Défi », a-t-il annoncé. Et le parton des célèbres montres d’enchaîner : « Quand les deux sœurs Williams sont en finale elles jouent le match. On n’est pas ici pour faire de la sensibilisation. Mon frère est un grand garçon, un homme politique féru, costaud. Il devait s’attendre à avoir un jour une compétition sincère et digne de ce nom. Elle va se jouer »

Une seule place

Aux dernières élections, la liste CDH avait décroché une large majorité absolue de 17 sièges sur 25, rassemblant un total de 65,3 % des voix, soit une hausse de près de 9 %. La liste @venir, liste à tendance MR, avec 31,36 % des suffrages, avait remporté les 8 sièges restant.

En cas d’élection des deux candidats, un seul des deux frères Lutgen pourra siéger au conseil communal. En respect de la réglementation wallonne, l’heureux élu sera celui qui siégera sur la liste qui arrivera première et emportera le plus grand nombre de sièges.

Il y a six ans, 47,6 % des électeurs bastognards avaient voté nominativement pour Benoît Lutgen.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Elections communales 2018 à Bastogne|Partis politiques|Élections
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite