Accueil Monde Union européenne

Tsipras, le Parlement européen et les leçons de la crise grecque

Trois semaines après la sortie de la Grèce du programme de sauvetage européen, Alexis Tsipras était invité à débattre du « futur de l’Europe » avec le Parlement européen. Comme six autres chefs d’Etat ou de gouvernement l’ont fait avant lui depuis janvier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Depuis Strasbourg,

Premier chef de gouvernement européen issu de la gauche radicale, le Grec Alexis Tsipras a vécu l’incroyable paradoxe d’avoir mis en œuvre, sous la pression implacable du reste de l’UE, le plus dur programme d’austérité et de réformes jamais appliqué à un État européen…

L’exercice, en général très académique, du discours sur l’avenir de l’Europe était intéressant pour faire le bilan public et contradictoire de ce qui a été une épreuve pour la Grèce, mais aussi pour l’Union européenne. Celle-ci avait envisagé d’expulser le petit pays balkanique de la zone euro…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs