Accueil Belgique Politique

Pensions: FGTB et CSC participeront en front commun à des actions le 2 octobre, et au-delà

Le 2 octobre, la FGTB participera donc en front commun avec la CSC à des actions décentralisées pouvant prendre différentes formes. Ces actions viseront la thématique des pensions.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les instances de la FGTB se sont également réunies, ce mardi. « Ceux qui s’imaginaient que nous allions nous entre-déchirer et que j’allais être désavoué, se sont plantés », ironise Robert Vertenueil, président du syndicat socialiste. Fin août, celui-ci avait exprimé l’idée d’une grève nationale le 2 octobre mais son bureau avait ensuite insisté sur l’importance d’un débat autour de la stratégie syndicale, avant toute décision.

Ce débat s’est tenu ce mardi matin. « L’analyse est assez claire, commente-t-il. On constate que le gouvernement continue sur sa lancée et essaie d’adopter les derniers cadeaux aux employeurs et à des mesures qui ressemblent à des diktats de ceux-ci. C’est fait en dépit du bon sens et cela fait beaucoup de dégâts auprès des travailleurs  », insiste Robert Vertenueil, en pointant notamment la dégressivité accrue des allocations de chômage envisagée par la majorité « suédoise » dans son « jobs deal  ».

Des actions décentralisées

Le 2 octobre, la FGTB participera donc en front commun avec la CSC à des actions décentralisées pouvant prendre différentes formes. Ces actions viseront la thématique des pensions. En effet, le Conseil national du travail doit rendre un avis sur la prise en compte de la pénibilité de certains métiers pour le 30 septembre. Faute d’un accord qui semble de plus en plus improbable, le ministre pourrait très vite déposer des textes au parlement. « Le projet a déjà été envoyé pour avis au Conseil d’Etat en juillet, relève le président de la FGTB. Le ministre semble vouloir passer en force. D’où la nécessité de notre action du 2 octobre.  »

Mais la FGTB voit déjà plus loin. « Nous allons poursuivre le combat pour faire en sorte que la population change d’orientation dans ses votes et ainsi éviter la reconduction d’une majorité du même acabit. »

Elle s’apprête à convoquer, dans le courant du mois d’octobre, un comité fédéral. Il s’agira d’obtenir de la base la décision d’une journée nationale d’action pouvant alors prendre la forme d’une grève générale. « On ne s’interdit rien  », lance un Robert Vertenueil visiblement prudent. « Moi, je continue à défendre des actions de grève et le bureau ce mardi m’a conforté avec un mandat extrêmement clair  ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Gysen Eric, mardi 11 septembre 2018, 19:04

    C'est parti. La valse des grèves wallonnes est relancée après de profitables vacances, il est temps de voir loin et de se remettre à ses occupations fondamentales.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs