Accueil Culture Musiques

Gilles Ledure: «La programmation de Flagey s’inspire de notre bâtiment»

Flagey présente assurément la saison la plus multidisciplinaire de Belgique : jazz et classique y sont abordés en quantité et en qualité égales. Une programmation qui ne repose pas sur des stars mais davantage sur les découvertes et les fidélités.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Laisser une place à tous les styles, en privilégiant la créativité plutôt que les stars ou l’envie de programmer à tout prix de grands classiques. Comme chaque année, Flagey promet une saison riche en découvertes et en surprises. Gilles Ledure, directeur de l’institution depuis 2011, nous explique son travail.

Comment s’articule votre programmation ?

Nous ne cherchons pas à accueillir des séries de grands événements : notre bâtiment n’a pas été fait pour cela. C’est un lieu à vocation technico-communicative qui abritait à l’origine des émissions de radio. Et c’est pour cela qu’il reste un des meilleurs bâtiments pour écouter de la musique. Les artistes s’en rendent compte et demandent à revenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs