Accueil Économie Emploi

Tyro, la start-up qui veut le bonheur des stagiaires

Parce qu’être l’assistant de l’assistant de l’assistant n’aide pas souvent à développer des compétences utiles dans le monde du travail, la jeune pousse bruxelloise veut révolutionner l’immersion en entreprise. En aidant à « matcher » PME et start-up avec des stagiaires qui leur conviennent vraiment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Vous avez déjà été l’assistant de l’assistant de l’assistant dans une grosse boîte et, plutôt, que de développer des compétences pertinentes, avez-vous surtout aiguisé votre capacité à servir du café sans le renverser ? Si oui, Tyro est fait pour vous. « C’est exactement ce que l’on veut éviter aux étudiants belges qui cherchent un stage. On veut leur permettre d’apprendre et leur éviter de perdre leur temps », explique Laurent Pantusa, cofondateur de la jeune entreprise tech’ bruxelloise qui s’est donné pour mission de révolutionner l’immersion en entreprise et vient de boucler pour ce faire une première levée de fonds de 250.000 euros.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs