Accueil La Une Belgique

Michel Delbaere: «Ce pacte n’est ni communautaire, ni gauche-droite, ni confessionnel»

Accoucher d’un Pacte d’investissement national : c’est la mission qui a été confiée il y a 15 mois par le Premier ministre Charles Michel à Michel Delbaere. Pilote d’un comité stratégique composé d’autres patrons belges, il nous détaille les motivations et le contenu du rapport qu’il a rendu public ce mardi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Il fait part aussi de son souhait majeur : «  Qu’il y ait une prise de conscience au nord, au sud, à gauche et à droite de cette nécessité de réinvestir en Belgique, quelles que soient les coalitions au pouvoir dans les deux prochaines législatures  ».

Un pacte d’investissement national, pour quoi faire ?

Pour mobiliser les régions, les partis et la société au sens large : on doit investir. Nous investissons 25 % du PIB chaque année, dont 2,4 % pour le compte des pouvoirs publics – 2 % pour le maintien des infrastructures et 0,4 % pour assurer la croissance du capital. Ce n’est pas une catastrophe mais ce n’est pas suffisant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs