Accueil Monde Proche-Orient

Syrie: la Turquie redoute «une catastrophe humanitaire majeure» dans la province d’Idleb

Elle appelle à un cessez-le-feu.

Temps de lecture: 1 min

La Turquie a appelé mardi l’ONU à soutenir sa proposition d’un «cessez-le-feu complet et immédiat» dans la province syrienne d’Idleb, lors d’une réunion du Conseil de sécurité demandée par Moscou au cours de laquelle ses membres ont à nouveau étalé des approches différentes.

«Il est évident qu’une opération militaire totale se traduira par une catastrophe humanitaire majeure», a souligné l’ambassadeur turc à l’ONU, Feridun Sinirlioglu, en demandant à la communauté internationale «de soutenir oralement et activement» la proposition de son pays.

À lire aussi Assad veut broyer Idlib, le dernier bastion rebelle

Dans la province d’Idleb, «il ne s’agit pas d’une opération militaire mais d’une opération antiterroriste», avait affirmé auparavant l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia. Il a estimé que le sommet tripartite Russie-Iran-Turquie vendredi à Téhéran sur Idleb, dernier bastion rebelle que Damas veut reprendre par la force, «avait été constructif», alors que plusieurs de ses homologues ont exprimé un avis opposé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une