Accueil Sciences et santé

Le bruit de la circulation augmente le risque de décès et d’AVC

Vivre près d’une route bruyante peut augmenter le risque de 9 %. Un quart des habitants des grandes villes serait exposé

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’exposition à un trafic routier particulièrement bruyant augmenterait légèrement, chez les riverains, le risque de décéder d’une maladie cardiovasculaire mais également d’être hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude publiée mercredi dans la revue European Heart Journal. En étudiant quelque 8 millions de personnes vivant dans le grand Londres entre 2003 et 2010, des chercheurs britanniques ont établi un lien entre une circulation routière très bruyante et un taux accru d’AVC.

Selon ces chercheurs, les personnes vivant dans une zone où les bruits générés par la circulation routière dépassent 60 décibels dans la journée ont un risque accru de décès de l’ordre de 4 % par rapport à celles vivant dans des zones plus calmes. 60 décibels, c’est le bruit d’un ordinateur personnel de bureau à 60 cm… Le bruit passe pour aggraver l’hypertension, les problèmes de sommeil ou le stress qui sont des facteurs de risques connus des maladies cardiovasculaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs