Communales 2018: Ecolo évince un candidat épinglé dans «Cash Investigation»

© Cash Investigation / France 2
© Cash Investigation / France 2

Ecolo a pris la décision d’évincer de la liste de Rixensart le candidat Gérald Bocken, épinglé ce mardi soir dans le magazine « Cash Investigation » sur France 2. « Nous avons pris connaissance du fait qu’un candidat écologiste à Rixensart était un représentant du lobby des industriels des emballages. Vu l’incompatibilité évidente entre la défense des intérêts de cette association d’une part, notre engagement pour un environnement de qualité et notre volonté de responsabiliser les industriels en cette matière de l’autre, il a été décidé d’un commun accord que Gérald Bocken ne figurera plus sur la liste Ecolo à Rixensart », explique Ecolo dans un communiqué.

Dans « Cash Investigation », la journaliste Elise Lucet mène une enquête sur Eamon Bates, qui est le secrétaire-général à la fois de Pack2Go Europe, le lobby des fabricants d’emballage, et de l’ONG Clean Europe Network, une organisation qui lutte contre la pollution causée par les déchets, notamment en plastique. Il y a donc conflit d’intérêts. Or, il s’avère que Gérald Bocken est un collaborateur d’Eamon Bates.

Invalid Scald ID.

Elise Lucet interpelle le candidat Ecolo sur le quai de la gare de Schuman : « Il n’y a pas de mal, selon vous, à être secrétaire-général d’une association qui se bat pour que l’Europe devienne propre en 2030, avec le moins de déchets possible… et d’être également secrétaire-général du lobby des industriels des emballages qui peuvent se retrouver partout en Europe… et polluer ? ». Gérald Bocken n’hésite pas à répondre : « Vous voyez là, il y a un mégot de cigarette. Est-ce qu’on va incriminer le mauvais lobby du tabac parce que les consommateurs les jettent sur la voie ? Et vous, vous incriminez l’association européenne de producteurs d’emballages parce qu’un emballage est sur la voie publique ? Le coupable de la pollution, c’est le pollueur, pas le producteur ! ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Enquête|Pollution|Pollution de l'environnement|France 2
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Martin Luther King et le syndrome Pocahontas

    Depuis 1983, le troisième lundi de janvier est un jour férié aux États-Unis ; il marque l’anniversaire de Martin Luther King, né le 15 janvier 1929.

    Dans les années 50-60, le prix Nobel de la paix 1964 fut arrêté sans ménagement à une trentaine de reprises dans son pays, harcelé sans relâche par le FBI, agoni et menacé de mort quotidiennement et finalement assassiné, le 4 avril 1968. Mais aujourd’hui – O tempora, o mores – il est de bon ton, pour les hommes politiques de tous bords, de se revendiquer de son héritage…

    Parfois, il faut se pincer ! La palme du culot échoit cette année au vice-président Mike Pence, qui n’a pas hésité à comparer les efforts de Donald Trump pour obtenir son mur à la frontière du Mexique au combat de « MLK » en faveur des droits civiques. « Une de mes citations préférées du Dr King est : “C’est l’heure de tenir les promesses de la démocratie”. Pensez à la façon dont il a changé l’Amérique. Il nous a inspirés à changer à travers le processus législatif pour devenir une...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite