Etat de droit: la N-VA et le Vlaams Belang n’ont pas approuvé la procédure contre la Hongrie

©EPA
©EPA

Les quatre députés N-VA et le député Vlaams Belang sont les seuls élus belges du Parlement européen à ne pas avoir soutenu mercredi midi le déclenchement d’une procédure d’alarme contre la Hongrie pour violation de l’état de droit et des valeurs de l’UE, ressort-il du décompte des votes.

Les N-VA Mark Demesmaeker, Sander Loones, Helga Stevens et Anneleen Van Bossuyt se sont abstenus, tandis que le VB Gerolf Annemans a voté contre.

Les eurodéputés belges libéraux (MR et Open Vld), socialistes (PS et SP.A), centristes (CD&V, CDH et CSP) et écologistes (Ecolo et Groen) ont en revanche soutenu le texte, qui demande aux Etats membres (le Conseil) de se saisir de la question, sur base d’un rapport extrêmement critique de la députée Judith Sargentini (Verts/ALE) envers le régime de Viktor Orban.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite