Accueil Monde Union européenne

D’enfant terrible, Orban devient le mouton noir du PPE

Le dirigeant populiste hongrois a perdu le soutien de sa famille politique européenne. Mais la procédure de sanction envers son pays a très peu de chances d’aboutir.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Depuis Strasbourg

C’est un basculement, politique et symbolique. Eclipsant l’effet du traditionnel discours sur l’état de l’Union européenne prononcé le matin même par le président de la Commission Jean-Claude Juncker, le Parlement européen a voté en faveur de l’ouverture d’une procédure de sanction envers la Hongrie pour manquement grave et systématique de l’Etat de droit. A vrai dire, le vote en question ne représente formellement qu’une demande adressée au Conseil de l’UE (l’institution représentant les Etats membres), qui selon l’article 7 du traité de Lisbonne doit maintenant s’emparer du dossier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Werpin Jean Luc, jeudi 13 septembre 2018, 9:51

    Donc beaucoup de bruit pour rien mis à part une couche de bonne conscience sur la façade du parlement européen.

  • Posté par Vigneron Gérard, jeudi 13 septembre 2018, 8:22

    Enfin une éclaircie ds le ciel EU.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs