Accueil Société

Jan Fabre dans la tourmente #MeToo

Le chorégraphe et metteur en scène est mis en cause par une vingtaine d’ex-collaborateurs

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 5 min

L’information fait la Une de la plupart des quotidiens flamands ce jeudi matin : une vingtaine d’ex-collaborateurs du chorégraphe et metteur en scène Jan Fabre signent dans la revue Rekto: Verso une carte blanche dénonçant les comportements inappropriés de l’artiste à leur égard.

Affirmant s’exprimer dans l’intérêt du public et afin d’informer les futures générations d’artistes amenés à travailler avec lui, ceux-ci dénoncent une série de faits survenus dans le cadre de leur collaboration comme danseurs ou employés de l’association Troubleyn.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs