Accueil Société

Jan Fabre, un artiste qui a souvent suscité la polémique

Performer, plasticien, metteur en scène, chorégraphe, Jan Fabre a construit une œuvre énorme basée sur un engagement de tous les instants et un besoin constant de pousser les choses au-delà des limites habituellement acceptables.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Jan Fabre a toujours aimé les métaphores guerrières.« Il nous appelle ses guerriers de la beauté, rappellent les signataires de la lettre ouverte, mais souvent à la fin du processus, nous nous sentons comme des chiens battus. » Performer, plasticien, metteur en scène, chorégraphe, il a construit au fil des ans une œuvre énorme qui a triomphé sur les plus grandes scènes internationales et conquis le monde de l’art, du Louvre à l’Ermitage de Saint-Pétersbourg en passant par d’innombrables expositions, collections et institutions à travers le monde. Une œuvre basée sur un engagement de tous les instants, une vision du monde de l’art qu’il aborde comme un stratège militaire et un besoin constant de pousser les choses au-delà des limites habituellement acceptables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Caelen Yves, jeudi 13 septembre 2018, 16:02

    Son utilisation cruelle des animaux vivants en dit déjà long sur ce tout petit Monsieur, le reste de son oeuvre est anecdotique par rapport au vrai art.

  • Posté par Jean Fourneau, jeudi 13 septembre 2018, 12:54

    A ma grande honte , je dois avouer ne pas connaitre grand chose de son œuvre , apparemment réputée dans le monde entier ? Bien sûr il devait être un tyran , mais on disait la même chose de Béjart . Sans connaitre le fond de la polémique , je dirais ( de façon sans doute simpliste ) que les artistes qui souffraient de son attitude dirigiste pouvaient aller voir ailleurs !

  • Posté par Vanhaelen Christine, jeudi 13 septembre 2018, 15:42

    Jean Fourneau : d'accord avec vous. Les "génies" ne sont pas des gens faciles... Mais ayant lu la lettre de "dénonciation", je constate que sur les 20 signataires, 8 seulement ont signé de leur nom, les 12 autres préférant probablement s'abriter derrière un confortable anonymat leur permettant de garder le nom prestigieux de Fabre sur leur CV, et de se prévaloir ainsi de leur collaboration avec ce dernier. Entendons-nous bien : je ne connais pas de femme qui n'ait jamais été harcelée, sexuellement ou non, au boulot ou dans la rue. J'en ai souffert également. Mais notre société tombe de plus en plus dans une culture de la dénonciation à tout crin et je trouve ça franchement inquiétant...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs